le Mag

Cécité : que font les mécènes pour agir ?

Expertise

Aujourd'hui, 253 millions de personnes sont aveugles ou malvoyantes dans le monde et d’ici 2050, le nombre de personnes atteintes de déficience visuelle aura doublé. Pourtant 80% des cas sont évitables. Face à ce constat et aux problématiques que la cécité engendre, certains mécènes s’engagent en France et dans le monde.

Dans le monde, 253 millions de personnes présentent une déficience visuelle : 36 millions d’entre elles sont aveugles et 217 millions présentent une déficience visuelle modérée à sévère[1].

En France métropolitaine, environ 1 700 000 personnes seraient déficientes visuelles soit 2,9 % de la population [2]. Parmi ces déficients visuels, 207 000 seraient aveugles ou malvoyants profonds, et 932 000 seraient malvoyants moyens avec une incapacité visuelle sévère.

Aujourd’hui, d’après les estimations, en France 1/3 des personnes sera concerné par la déficience visuelle et le nombre de personne touchées par une pathologie de la vision aura doublé d’ici 2050 dans le monde. Ces chiffres alarmants poussent alors les mécènes à soutenir cette cause qui devient un enjeu de santé publique majeur, en France et dans le monde.

Face à ce constat, les mécènes ont fait le choix de soutenir d’une part les programmes de recherche et d’aide à la fourniture de matériel scientifique et d’autre part, l’aide des personnes atteintes de cécité à travers des dispositifs d’accompagnement.

 

  1. Accompagner des projets de terrain de lutte contre la cécité

Lutter contre la cécité est devenu un enjeu majeur des actions de certains mécènes : zoom sur la Fondation L’OCCITANE.

Le programme UNION FOR VISION 10by20

L’OCCITANE et sa fondation soutiennent depuis 2000 des projets d’ONG pour lutter contre la cécité dans le monde pour développer les soins oculaires à travers le programme UNION FOR VISION 10by20.

Ce programme rassemble l’ensemble des actions en faveur de la lutte contre la cécité de la marque L'OCCITANE et de sa fondation et a pour objectif d’atteindre 10 millions de bénéficiaires de soins oculaires d'ici 2020. Pour cela, L’OCCITANE a lié des partenariats avec des ONG en soutenant des actions de dépistage, de traitements, de chirurgies oculaires, mais également le financement de matériel et la formation d’équipes médicales.

 

Des partenariats forts avec les ONG

En 2017, la Fondation L’OCCITANE a débuté un partenariat international majeur avec UNICEF. D’une durée de trois ans et d’un montant garanti minimum d’1 million d’euros par an, le partenariat vise à améliorer la prévention de la cécité infantile dans différents pays en voie de développement (en Bolivie, au Myanmar et en Papouasie-Nouvelle-Guinée)L’objectif ? Assurer que les enfants de 6 mois à 5 ans les plus vulnérables reçoivent chaque année les deux doses vitales de Vitamine A, au travers de différentes interventions (distribution de capsules de Vitamine A, organisation de journées de santé intégrées et campagnes ponctuelles…)

« Le soutien de L’OCCITANE est essentiel pour l’UNICEF car il nous permettra d’accélérer le déploiement de programmes de supplémentation en Vitamine A et la mise en place de stratégies de prévention efficaces », déclare Sébastien Lyon, Directeur général de l’UNICEF France.

En parallèle, La fondation s’engage aussi dans la formation d’ophtalmologistes en soutenant d’autres ONG comme Light for the World et Sight Savers au Burkina Faso pour développer l’offre médicale.

 

Un nouvel appel à projets pour lutter contre la cécité

La fondation va plus loin et encourage les filiales de L’OCCITANE dans le monde à identifier et soutenir des associations locales porteuses de projets de soins oculaires en lançant un appel à projets dédié à la lutte contre la cécité.

 

Un groupe engagé

En plus des actions de la fondation, c’est tout le groupe L’OCCITANE qui s’engage dans cette lutte puisque les filiales de l’entreprise situées à l’étranger participent également au programme en soutenant plus d’une vingtaine de partenariats avec des associations locales.

En France aussi L’OCCITANE et sa fondation sont présents. En 2018, le site de L’OCCITANE à Manosque a par exemple organisé une vente privée solidaire afin de cofinancer, avec la fondation, le projet de recherche préclinique sur le traitement du rétinoblastome de l'Institut Curie.

Depuis 2000 L’OCCITANE vend également des produits solidaires chaque année. En 2018, chaque savon solidaire vendu a permis de fournir pendant un an un apport en vitamine A à 3 enfants, permettant de lutter contre la cécité infantile. Ainsi, grâce à cette action, le groupe intègre à son engagement fort le consommateur qui devient acteur. En 2018, le savon solidaire a permis de récolter plus de 950 000 € reversés à l’UNICEF.

 

  1. Accompagner les personnes atteintes de cécité

D’autres mécènes s’engagent aussi dans la lutte contre la cécité en accompagnant les personnes atteintes dans leur vie de tous les jours. Zoom sur la Fondation Banque Populaire.

 

La Fondation Banque Populaire s’est engagée dès le début de sa création en 1992 à soutenir des actions en faveur des personnes en situation de handicap physique et/ou sensoriel en encourageant leurs talents.

 

Accompagner à travers l’art

En novembre 2018, la fondation a soutenu le projet « Arts à Cœurs ouverts : dans nos mains, un monde », à destination d’enfants souffrant de handicap visuel en utilisant l’artisanat d’art pour mener le projet pédagogique. A l’origine de ce projet, Olivia Paroldi, illustratrice, graveuse, créatrice d’Estampes Urbaines depuis plus de 15 ans, elle-même lauréate du Prix Artisan d’art de la fondation. Après sept années d’expérience de graveuse à l’Institut National des Jeunes Artistes à Paris, elle décide par la suite de conduire un projet artistique et pédagogique alliant artisanat d’art et handicap visuel.

 

Aider à l’entreprenariat

Charlotte Desmousseaux, atteinte de handicap visuel depuis la naissance a été lauréate de la Fondation Banque Populaire et a pu ouvrir, grâce à son soutien, sa propre librairie à Nantes.

« La fondation m’a apporté une forme de confiance en moi ! Elle m’a appris à formuler le handicap en public (grâce à la vidéo qui a été faite pour expliquer le projet), à être fière du travail que j’ai pu accomplir et à me sentir légitime dans le monde de l’entrepreneuriat ! La fondation par son soutien financier et humain crée une forme de cocon autour du handicap, un cocon stimulant et valorisant. Cet accompagnement m’a donné envie de parler plus du handicap dans les médias. »[3]

 

Dans un contexte où la cécité touche de plus en plus de personnes dans le monde, les mécènes ont décidé de s’engager de manière durable et innovante, à travers des actions de prévention et de soutien à des programmes de développement sur les territoires, mais aussi à travers des actions d’accompagnement des personnes déjà touchées pour qu’elles puissent vivre comme chaque citoyen. Les entreprises ont donc un véritable rôle à jouer aux côtés des pouvoirs publics et des grandes ONG face à ces enjeux de santé publique.

 

Juliette Boucher

 

Pour en savoir plus :

> Sur la Fondation L’OCCITANE

> Sur la Fondation Banque Populaire

 



[1] (1) Bourne RRA, Flaxman SR, Braithwaite T, Cicinelli MV, Das A, Jonas JB, et al.; Vision Loss Expert Group. Magnitude, temporal trends, and projections of the global prevalence of blindness and distance and near vision impairment: a systematic review and meta-analysis. Lancet Glob Health. 2017 Sep;5(9):e888–97.

[2] Selon l’ISEE, site de la fondation Valentin Haury

 

Ce site est réalisé grâce au mécénat de