|    15 Octobre 2020

En Belgique, les mécènes restent mobilisés pour aider le secteur culturel

Tout comme en France, les prévisions sur les conséquences de la crise dans le secteur culturel sont très mauvaises. Et comme en France, les mécènes montrent une véritable volonté de soutenir leurs partenaires malgré les difficultés annoncées.

Avec des pertes de recettes propres évaluées à 93 %, le secteur culturel est le plus touché par la crise.

 

Face à cette situation Benoit Provost, le directeur de Prométhéa, l’homologue d’Admical en Belgique, reste positif puisque sur leurs 100 entreprises membres, seules 3 ont annoncé l’arrêt de leurs financements accordés aux projets culturels.

 

Un optimiste à nuancer toutefois puisqu’il convient de bien distinguer « la volonté » des « possibilités ».

 

 

> Retrouvez l’intégralité de l’article ici.

 

 

Ce site est réalisé grâce au mécénat de fondation sncf