|    11 Juillet 2016

10 nouveaux projets soutenus par la fondation RTE

Le premier jour de l’été 2016 s’est achevé avec le Comité exécutif de la Fondation RTE. À cette occasion, 10 nouveaux projets ont été soutenus pour un montant global de 295 600 €.

Dans le Nord-Pas-de-Calais, l’association Églises ouvertes Nord de France forme des équipes locales de bénévoles pour leur confier l’animation et la valorisation des églises de leur commune. Un site Internet est développé pour l’occasion afin de permettre aux touristes de compléter leur visite et de découvrir différents parcours de découverte à travers le département.

À l’Est, au cœur de Langres, DEFIS développe de nouvelles activités au profit de ses salariés en insertion en réponse aux besoins des structures et habitants du territoire. Sont ainsi proposées des activités laverie, repassage, vente de vêtements recyclés, et la création d’un atelier mécanique.

Dans l’Yonne, l’association Le Patrimoine Oublié crée un sentier d’interprétation pour une meilleure découverte du patrimoine historique et environnemental du vieux château de Noyers-sur-Serein, et ce au bénéficie de ce territoire.

Dans la Drôme, l’APEI Val Brian réunit au sein d’un même bâtiment ses activités et celles de l’Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés (APAJH) dans le but d’optimiser leur fonctionnement sur les plans financier et matériel, et d’améliorer les conditions de travail comme les services offerts aux personnes handicapées qu’elles accompagnent. L’activité blanchisserie de l’ESAT de l’APEI sera notamment repensée de manière à adapter les postes de travail aux capacités des travailleurs handicapés vieillissants qui pourront désormais travailler à temps partiel et récupérer dans le cadre de groupe de répit.

Au cœur des Hautes-Alpes, l’association des Amis de l’abbaye de Clausonne poursuit la valorisation du site grâce à la création d’un parcours pédagogique élargi qui permettra aux visiteurs de s’immerger dans la vie quotidienne de l’abbaye à son heure de gloire tout en renforçant l’attractivité touristique de la région.

Plus au Sud, dans le Gard, l’association Sésame Autisme Languedoc-Roussillon reprend l’activité d’un restaurant situé à quelques mètres de son ESAT pour offrir aux travailleurs autistes la possibilité de vivre une expérience professionnelle en milieu ordinaire tout en développant de nouvelles compétences.

En Aveyron, Mobil’emploi crée une plateforme de mobilité pour autonomiser les habitants du territoire et favoriser leur insertion socio-professionnelle. Et la Recyclette 12 crée la première recyclerie-ressourcerie du territoire sous la forme d’un Atelier Chantier d’Insertion.

En Dordogne, la Ligue de l’enseignement réhabilite une ancienne ferme périgourdine en centre de vacances pour contribuer au développement du tourisme social sur ce territoire.

Enfin, dans l’Indre, l’association Les Ateliers de la Brenne, qui œuvre en faveur de l’insertion professionnelle des personnes en difficulté, reconfigure et diversifie ses activités en réponse aux besoins de ce territoire marqué par un fort taux de chômage. Elle intègre notamment à son offre un Atelier Chantier d’Insertion bois menacé de disparition, développe son activité de collecte de textile, et lance une offre de formation destinée aux salariés en insertion. Des ateliers pédagogiques, ouverts à tous, seront aussi proposés au sein de son ACI textile et bois.

Par son soutien, la Fondation RTE accompagne le développement économique, social et solidaire des territoires ruraux français.

 

Ce site est réalisé grâce au mécénat de fondation sncf