le Mag

Soutenir l’accessibilité à la culture, l’engagement historique de la Matmut

Paroles de mécènes

A l’occasion de l’anniversaire de la Matmut qui célèbre cette année ses soixante ans d’existence, Stéphanie Boutin, directrice générale adjointe du groupe et directrice de la communication revient pour nous sur l’engagement historique de l’entreprise en faveur de la culture, notamment concrétisé par la création d’un programme dédié : Matmut pour les Arts.

 

Pourquoi la Matmut développe-t-elle une action culturelle ?

La Matmut est une organisation mutualiste qui fête cette année ses 60 ans. Les notions de solidarité et de partage sont intrinsèques à cet esprit mutualiste. Et depuis ces six décennies, a Matmut joue un rôle dans la vie sociétale, c’est de sa responsabilité. C’est pourquoi, elle a donc, entre autre, fait le choix d’être présente dans le domaine culturel. Il est par ailleurs intéressant de noter que dans le Code de la Mutualité, qui règlemente le fonctionnement des structures mutualistes, la chose culturelle est abordée ainsi : ‘’les mutuelles mènent une action […] afin de contribuer au développement culturel, moral, intellectuel et physique de leurs membres’’.

Quel est l’engagement ?

L’engagement, le pari même, c’est de participer à améliorer l’accessibilité de la culture au plus grand nombre. Pour l’incarner, nous avons créé un programme dédié : Matmut pour les arts.  

L’accessibilité à la culture pour tous est un vrai leitmotiv, c’est le point de départ de toute nos actions culturelles. Par le contenu même, nous veillons à ouvrir toutes les portes pour une découverte qualitative de l’art en nous adressant à l’ensemble des publics, petits et grands, amateurs ou connaisseurs, mais aussi par la gratuité, l’accès physique, l’audiodescription, les médiations adaptées, les projets qui vont chercher les publics éloignés : tout est pensé pour permettre une meilleure appropriation, de tous, de la culture.

Quelles sont les actions concrètes ?

Aujourd’hui notre action se concentre sur deux orientations distinctes. Le premier, le Centre d’art contemporain de la Matmut-Daniel Havis, fer de lance de l’action, est un lieu d’exposition, en milieu rural, libre d’accès et ouvert à tous. Notre programme s’oriente également sur une politique de mécénat (en nature ou de compétence) qui accompagne des projets innovants, originaux et pertinents, ayant pour objectif de faciliter l’accès à la culture à des publics qui en sont éloignés, ou en situation de handicap. Nous avons par le passé mené des projets dans les domaines musical et littéraire mais nous avons décidé de recentrer nos actions sur ces deux orientations principalement, sachant que d’autres projets verront le jour dans un avenir prochain.

Comment s’oriente votre mécénat culturel sur l’année 2021 ?

En début d’année, nous avons déterminé 3 principes qui ont dirigé la sélection des projets de mécénat pour l’année 2021.

  • Il s’agit tout d’abord de l’adéquation avec notre programme de mécénat. Ainsi, les projets sont dirigés vers les publics de la culture dits « non évidents » : les personnes éloignées, culturellement, physiquement, socialement, de la culture tels que les personnes du champ social, personnes en situation de handicap, les familles dont le réflexe culturel est sans cesse à renouveler.
  • De plus, il a semblé évident, en cette période qui affecte durement le secteur culturel, de renouveler les partenariats établis de longue date. C’est dans notre ADN mutualiste d’être présent quand les choses ne vont pas bien. Nous avons donc privilégié la fidélité de nos partenariats., même s’il arrive que les contreparties ne puissent pas être utilisées en totalité.
  • Et enfin, chaque partenariat est basé sur l’échange, la confiance, le dialogue constant entre les parties prenantes, ceci à la fois sur le contenu du projet, mais aussi sur les contreparties et la communication croisée. Coté contrepartie, nous avons à cœur d’en faire bénéficier nos salariés, première cible qui doit, dans notre entreprise, mieux accéder à la culture. Elles sont pensées en collaboration avec nos partenaires pour inventer de nouvelles formules, imaginer des solutions intégrées au contexte actuel. Chaque partie ressort enrichit autour de cette collaboration de mécénat.

 

Et plus loin ?

Le sens que nous donnons à nos collaborations sort également du champ strict du mécénat dans certains cas, tout en restant dans l’esprit de philanthropie. L’idée est de co-créer des formules qui vont répondre au besoin d’accessibilité à la culture. Nous nous autorisons la création de nouveaux projets qui vont dans ce sens. Cette notion de « nouvelle philanthropie », plus responsable et plus éthique, est très importante aux yeux de la Matmut et de Matmut pour les arts.

 

 

 

 

Ce site est réalisé grâce au mécénat de fondation sncf