|    12 Mai 2021

La Fondation du Collège des Bernardins rejoint le réseau Admical

Petit tour d'horizon avec Véronique Vezin, responsable mécénat de la fondation.

Qu’est-ce que la Fondation du Collège des Bernardins ?

La Fondation des Bernardins a pour mission de recueillir des fonds pour contribuer à soutenir financièrement les activités du Collège des Bernardins (formation, recherche, rencontres et débats, art et culture) et accroître son rayonnement. Elle finance ainsi, chaque année, 60% du budget annuel du Collège des Bernardins.

Placée sous l’égide de la Fondation Notre Dame, reconnue d’utilité publique, elle permet aux donateurs d’exprimer leur philanthropie de différentes manières (dons, dons de titres, DTU, donations et legs).

Afin de permettre à ses quelques 2 000 donateurs particuliers et entreprises de prendre pleinement part à la vie du Collège des Bernardins, la Fondation des Bernardins a créé plusieurs cercles qui se réunissent régulièrement pour des événements spécifiques : Jeunes Mécènes, Mécènes & Co, Club des Entreprises Mécènes.

 

Quels projets souhaitez-vous soutenir en priorité ?

À la suite d’un séminaire de recherche mené par le philosophe Bruno Latour sur l’insensibilité écologique, le Collège des Bernardins lance cette année un projet très ambitieux, pour trois ans: la Chaire de recherche Laudato Si’ autour de son titulaire Grégory Quénet, historien de l’environnement. Cette Chaire emprunte la voie ouverte par l’encyclique du Pape François qui émet l’une des critiques les plus sévères du système actuel sans renoncer à l’espérance. Le temps, au cœur de la question écologique, n’est jamais interrogé en tant que tel. Pour cela, la Chaire fera se rencontrer des points de vue et des disciplines qui n’ont jamais travaillé ensemble: académique, spéculative, enquêtes de terrain, sciences, art, domaine de la raison profane et sciences théologiques. En parallèle, nous mettons également l’accent sur un autre projet ambitieux qui est la transformation numérique du Collège des Bernardins. Nous avons su mettre à profit la crise actuelle pour nous lancer dans de nouveaux formats digitaux, qui ont rencontré un vif succès. Nous souhaitons poursuivre cet investissement numérique.

 

Vos défis mécénat pour la suite ?

Dans le contexte actuel, notre défi majeur reste la fidélisation de nos grands donateurs auxquels nous sommes très attachés. Et de la même manière, nous avons à cœur de poursuivre nos partenariats avec les entreprises qui, plus que de simples mécènes, sont de véritables parties prenantes du Collège des Bernardins, tant dans la recherche (économie, écologie, numérique) que dans la participation aux débats.

 

Pourquoi avoir adhéré à Admical ?

Après avoir bénéficié des différents supports d’Admical dans notre travail au quotidien, il nous a paru important de franchir l’étape d’une reconnaissance plus officielle en y adhérant. Appréciant la qualité de son réseau et de ses événements, nous sommes heureux de rejoindre le réseau incontournable du mécénat en France.

 

 

 

Ce site est réalisé grâce au mécénat de fondation sncf