le Mag

[Témoignage] "L'entreprise m'a permis de réaliser mon désir d'engagement"

Paroles de mécènes

Edwige Cendres, Directrice Comptabilité, Fiscalité, financement/trésorerie et contrôle interne chez SNCF partage son expérience au sein de Capital Filles et de l’Institut Télémaque et revient sur le rôle que peut avoir l’entreprise pour faciliter l’engagement de ses salariés.

 

En quoi consiste votre mission en mécénat de compétences ?
 

J’effectue actuellement une mission de mécénat de compétences pour Capital Filles, association créée en 2012 pour accompagner les jeunes filles des quartiers populaires et des zones rurales. Son action repose sur l’engagement conjoint de « marraines », collaboratrices volontaires des entreprises partenaires, et des enseignant(e)s qui, ensemble, favorisent les choix d’orientation des jeunes filles et leur rencontre avec le monde de l’entreprise.

Pour Capital-filles, j’ai le rôle de « déléguée », qui consiste à accompagner la mise en œuvre et le développement du programme de l’association dans une académie de l’éducation nationale. L’engagement vaut pour une année scolaire, pour 4/5 jours par an. Ma contribution s’effectue autour de plusieurs temps forts dans l’année :

  • Entre septembre et décembre, sont organisés par Capital Filles les Ateliers de Terminale : chaque déléguée, généralement accompagnée de marraines et d’apprenties, vont rencontrer les jeunes filles de Terminale dans leur lycée. La déléguée va, grâce à un support fourni par l’association, expliquer les métiers de l’entreprise, les formations possibles et ce qu’est l’apprentissage et enfin quel est le rôle d’une marraine. A l’issue de la réunion, les lycéennes qui le souhaitent remplissent un formulaire pour demander à être marrainées. Après cette prise de contact, le marrainage commence et va se prolonger jusqu’en fin d’année scolaire.
  • Plus tard dans l’année, il est prévu des interventions auprès des classes de Seconde : dans ces ateliers, on prend le temps de faire de la sensibilisation aux stéréotypes de genre et de déconstruire les préjugés sur les métiers. Ainsi, on y prépare les choix d'orientation et de filière pré-bac.

En dehors du mécénat, je suis également investie auprès de l’Institut Télémaque sur mon temps personnel. Pour Télémaque (association qui relance l’ascenseur social dès le collège en accompagnant des jeunes méritants et motivés de milieu modeste par le biais d’un double parrainage école-entreprise), j’assure l’accompagnement d’une jeune fille sur la durée, de la 3ème à la terminale. Elle est actuellement en seconde. Je conçois mon rôle comme une ouverture au monde du travail et à la culture, un accompagnement dans la scolarité, concernant les choix, l’approche de l’école, un soutien en cas de difficulté.

Ces deux engagements sont très complémentaires.

 

Comment avez-vous connu le mécénat de compétences ? Comment avez-vous été recrutée pour cette mission ?

Au-delà de mes missions chez SNCF, j’ai eu l’opportunité d’être la Trésorière de Fondation SNCF, qui accompagne les 2 associations Capital Filles et Télémaque.

Je me suis intéressée à la raison d’être de Fondation SNCF, à ses actions et à celles des associations qu’elle soutient. J’ai senti le besoin de rendre concret, par mon action et un investissement propre, ce que j’observais jusque-là de plus loin.

Les actions menées par ses deux associations ont résonné pour moi pour de nombreuses raisons. Jeune, je vivais dans une ZUP (zone à urbaniser en priorité) et mon expérience personnelle me fait vraiment croire à l’aide que peuvent apporter de telles actions. De plus, mon mari est proviseur dans une zone urbaine complexe dans le 95. Je suis fermement convaincue de la nécessité de l’aide et de l’accompagnement des jeunes filles pour leur donner accès à la culture et leur ouvrir le monde professionnel.

Dans ce contexte, je cherchais le moyen de m’investir auprès d’une association depuis longtemps, sans jamais passer le cap, ayant plein de freins en tête.

Grâce à la dynamique engagée par Fondation SNCF, les exemples d’autres personnels déjà investis et la possibilité du mécénat de compétences, j’ai finalement candidaté sur le portail proposé par Fondation SNCF, rempli les questionnaires utiles pour démontrer volonté et adaptation. Un entretien téléphonique avec chacune des associations a permis de valider le démarrage du mécénat et du parrainage.

C’est simple, si la Fondation SNCF n’existait pas et ne communiquait pas auprès de nous, je ne serais probablement toujours pas engagée aujourd’hui ! J’en avais envie, mais c’est finalement grâce à l’entreprise que je me suis lancée.

 

Qu’est-ce que cela vous a apporté ?

Tellement de choses ! Avec un peu de provocation, je dirais que cet investissement est un égoïsme…intelligent et utile ; une source d’épanouissement.

Cette expérience, c’est d’abord une satisfaction personnelle d’être utile et de voir des personnes progresser : un moment valorisant par la mise à profit de son expérience et de ses compétences dans un contexte de personnes et d’associations très preneuses de cet apport. La valeur ajoutée apportée est très évidente.

C’est également un enrichissement mutuel au contact d’un univers différent (le cadre associatif et les personnes rencontrées) de celui que l’on côtoie naturellement, qu’il soit personnel et/ou professionnel. J’associe ma famille, mes enfants notamment, à certaines activités faites avec ma filleule ; l’expérience est une richesse également pour eux, qui sortent de leur milieu habituel pour se confronter à l’expérience d’une jeune fille qui apporte des façons de pensées et de voir le monde qui bousculent positivement leurs prismes habituels.

C’est également une possibilité de s’investir dans des problématiques nouvelles et donc d’apprendre à son profit personnel et à celui de l’entreprise : des façons de travailler différentes du monde associatif, faire preuve de capacité d’adaptation au contact de jeunes de milieux différents … Je pense tirer de cette expérience plus de performance au bureau, notamment dans la relation à mes collègues.

 

Aviez-vous des aprioris / des craintes sur le mécénat de compétences avant de vous lancer ?

Oui et d’ailleurs c’est pour cela que je n’avais jamais franchi le pas.

J’étais surtout inquiète de ne pas avoir le temps. Pourtant, après plus d’une année d’investissement, je constate que le mécénat de compétences permet de dégager du temps de travail et bien que cela n’enlève rien à la charge de mon job principal, cela permet une organisation plus souple et en lien avec les besoins de l’association.

Je craignais également d’être en difficulté pour mener la mission qui me serait dévolue dans le cadre associatif. Sur ce point, j’ai été impressionnée par la qualité de l’accompagnement des associations, leur professionnalisme et leurs disponibilités. J’avais probablement des aprioris, car je ne m’y attendais pas de la part d’associations.

Enfin, je m’interrogerais sur la reconnaissance de mon investissement de la part de mon entreprise mais le mécénat de compétences et la fondation sont vraiment portés par le Groupe SNCF, qui valorise ainsi ceux qui y contribuent. Chaque année, la fondation met à l’honneur l’engagement des agents du groupe, c’est très gratifiant.

 

Recommanderiez-vous le mécénat de compétences à vos collègues ?

Avec vigueur, c’est une opportunité unique, une expérience à recommander sans hésiter ! Toutes les raisons, explicitées plus haut, parlent d’elles-mêmes.

Au-delà de ça, on sait combien les associations ont besoin de toutes les bonnes volontés. Il y a beaucoup à faire.

En synthèse, le mécénat de compétences c’est un investissement qui apporte énormément et est très utile, tout en étant compatible avec un quotidien pourtant déjà bien rempli tant sur le plan familial, personnel que professionnel !

 

Propos recueillis par Camille Marc.

@Camille_Marc

Pour en savoir plus sur le sujet 

>> Découvrez le baromètre du mécénat de compétences de Fondation SNCF réalisé par l'IFOP en cliquant ici.

>> A lire également, le témoignage d'une autre salariée engagée grâce au mécénat de compétences.

 

Ce site est réalisé grâce au mécénat de