le Mag

Le collectif pour lutter contre le décrochage scolaire

Paroles de mécènes

Coup de projecteur sur le programme « Défi Jeunesse » de United Way - L’Alliance et Bolloré, membre du collectif mécène de l’opération.

Issue de la fusion de United Way Tocqueville et de L’Alliance pour l’Éducation, United Way – L’Alliance a pour vocation de coconstruire des programmes dans lesquels les acteurs privés, publics et solidaires s’engagent pour répondre collectivement aux enjeux prioritaires des territoires. L’association construit notamment des programmes d’éducation pour permettre aux jeunes issus de milieux défavorisés de se projeter avec confiance dans l’avenir et d’exprimer toutes les facettes de leur potentiel. Le programme « Défi Jeunesse », lancé officiellement dans une trentaine d’établissements d’éducation prioritaire au début du mois de novembre de cette année, est le dernier né.

 

Son principe ? Accompagner les élèves tout au long de leur parcours scolaire, de la 6ème à la Terminale et leur proposer, en complément du travail mené par les équipes des établissements partenaires et en lien direct avec elles, l’acquisition de savoir-faire et de savoir-être, la découverte de métiers, la rencontre avec des professionnels engagés aux profils et parcours divers, le développement de talents extra-scolaires et des mentorats collectifs et individuels. Bref, un programme riche pour aider les jeunes à construire leur parcours scolaire, d’orientation, et leur projet professionnel !

 

Pour mieux le découvrir, découvrez l’interview croisée entre Laurence Piccinin, déléguée générale de United Way L’Alliance, et Dorothée Van der Cruyssen, directrice mécénat et solidarité internationale du Groupe Bolloré.

En quoi le fait d’agir sur le décrochage scolaire peut-il être une réponse novatrice aux défis du monde d’aujourd’hui et de l’insertion des jeunes notamment ?
 

DVdC : En 2008, la lutte contre le décrochage scolaire est devenue un objectif national en France, avec l’installation du Haut-commissariat à la jeunesse. Bien que des progrès aient été constatés, il faut sans cesse s’adapter car bien souvent nos jeunes décrochent vers 16 ans faute de vision moyen-long terme de leur avenir. Nous savons que le choix de l’orientation professionnelle se dessine entre la 6ème et la 3ème et les jeunes qui décrochent sont « parfois fragilisés par un contexte familial ». Intervenir en amont est plus que novateur, c’est une évidence.

 

LP : Agir en prévention est plus efficace et moins coûteux que de compenser. Donner confiance en soi et dans le monde qui nous entoure, permettre de se projeter grâce aux rencontres inspirantes avec des professionnels de profil et parcours divers, c'est cela que les programmes collectifs de United Way - L'Alliance proposent. L’accès aux informations liées aux parcours et aux métiers, à ceux d’entre eux qui recrutent aujourd’hui et à ceux qui existeront demain, n’est pas homogène. Les inégalités sociales et territoriales sont fortes sur les sujets d’orientation aussi. Nos actions consistent à permettre aux jeunes des territoires prioritaires de mieux se connaître et de mieux connaître les perspectives qui s’offrent à eux pour éclairer et faciliter leur trajectoire. Les entreprises et les associations s’engagent localement avec nous, pour répondre ensemble aux besoins des établissements scolaires partenaires, d’ouverture sur le monde professionnel en particulier. Nous innovons en contribuant à rapprocher l’école et l’entreprise dès le début du cycle collège.

 

Une des particularités du programme « Défi Jeunesse » est que l’accompagnement proposé aux jeunes se déroule dans un temps long, tout au long de leur scolarité. Pourquoi cela est-ce important selon vous ?

 

DVdC : S’inscrire dans le temps est nécessaire dans ce programme dont les objectifs sont ambitieux. Fort de notre expérience dans d’autres programmes de mécénat comme Earthtalent Women depuis 2008 nous savons que le temps est un des fondements de la réussite de projets sociétaux. Offrir un engagement pérenne envers l’association offre de travailler en confiance avec un public qui a besoin d’un accompagnement sérieux.

 

LP : « Défi Jeunesse » commence en 6ème, dure les 4 années du cycle collège et se poursuit au lycée jusqu’à l’insertion professionnelle car les parcours scolaire et d’orientation se forgent sur la durée. Ils sont déterminants dans les trajectoires individuelles de vie. Assembler les interventions aidantes et inspirantes dans un continuum progressif et cohérent, c’est la spécificité de « Défi Jeunesse » et des autres programmes de United Way - L’Alliance. Nous démultiplions l’impact de nos programmes sur les jeunes par ce format d’interventions sur un mode collectif organisé.

 

À l’occasion du lancement du programme, 22 chefs d’entreprise ayant déjà rejoint l’association United Way - L’Alliance appellent à amplifier la mobilisation. Cette notion de collectif se ressent également dans le programme, dans lequel les entreprises mécènes, les associations, les écoles, les institutions et les bénévoles citoyens sont amenés à travailler main dans la main. Pourquoi agir en collectif est important pour vous ?

 

DVdC : Les mutations profondes de nos modes de vie, consommation, information, de mobilité, sous l’effet de la mondialisation et du digital, impactent très tôt l’avenir de nos enfants dans leur accès au savoir et s’ajoute parfois en négatif à des situations sociales précaires perturbant encore davantage leur possibilité de se projeter dans un avenir professionnel. En tant qu’entreprises, nous sommes interpellées par ces constats et les associations nous sollicitent de plus en plus pour intervenir auprès d’elles. Il est important que le secteur privé regroupe ses forces pour agir collectivement en coordonnant ces initiatives qui se multiplient localement pour assurer un succès collectif. Au-delà des ressources financières, ce programme « Défi jeunesse » permettra à nos collaborateurs d’intervenir physiquement dans le parcours scolaire de ces enfants pour les aider à définir un rêve à atteindre et les encourager à développer certaines compétences. À travers notre nouveau programme mécénat « Earthtalent by Bollore » en faveur des jeunes, nous savons que nous serons de plus en plus impactés par ces situations qui touchent nos collaborateurs et leurs familles. Notre force sera de mobiliser notre réseau et notre capital humain pour des actions de proximité partout où le groupe est implanté.

 

LP : Parce qu'on est plus fort et plus efficace ensemble. Le proverbe veut que "seul on va plus vite, ensemble on va plus loin" et c'est exactement ce que l'on mesure par nos programmes à impact collectif. Une trentaine d’associations interviennent cette année dans le cadre de nos programmes, aux côtés des équipes des collèges, en mobilisant des collaborateurs d’entreprises. Chacun intervient dans son domaine de compétences, qui est unique et couvre une partie des besoins du programme. Une association qui diffuse des pratiques de relaxation, une autre qui familiarise les jeunes à l’éloquence, une troisième qui leur apprend à mener un projet d’équipe porté devant un jury de professionnels et une dernière qui outille et encadre les stages de 3ème en entreprise ont chacune un rôle déterminant à jouer dans le parcours. La complémentarité des acteurs, des compétences et des interventions associés donne lieu à une formule gagnante, parce qu'elle change la donne pour les jeunes.

 

Pourquoi est-il important pour un groupe comme Bolloré de se positionner sur la cause de l’éducation et de soutenir un tel programme ?

 

DVdC : Le Groupe Bolloré soutient des associations à vocation sociétale (Santé, Humanitaire, Éducation) dans plus de 100 pays depuis plus de 30 ans. Depuis 2017, nous souhaitons concentrer nos efforts sur la jeunesse pour optimiser notre impact sur le terrain. Participer autrement et activement à l’autonomisation des jeunes est devenu l’axe prioritaire de notre politique Mécénat Groupe en France et au niveau international. Cette implication est naturelle car elle est au cœur des valeurs du Groupe Bolloré, groupe familial qui fêtera ses 200 ans en 2022, et qui s’est donc construit sur la transmission et la confiance envers les générations futures.

 

Et pour l’avenir, quels sont les prochains défis de United Way - L’alliance ?

 

LP : Nous développer en ralliant toutes les entreprises qui souhaitent se mobiliser efficacement pour inspirer 15 000 jeunes issus de 50 collèges REP et REP+ d’ici 2020 et préparer leur insertion réussie dans le monde professionnel. Une de nos ambitions fortes est d’accompagner la généralisation de l'engagement individuel, qui est l’ADN de United Way - L’Alliance. Nous allons déployer toutes les formes d’engagement des collaborateurs d’entreprises dans nos programmes, en nous appuyant sur le levier d'un outil numérique performant favorisant ce « volunteering » inspiré par les entreprises parties membres de United Way - L’Alliance.

 

Propos recueillis par Léo Gaudin

Ce site est réalisé grâce au mécénat de