le Mag

Crédit Agricole Assurances : 10 ans d’action en faveur des Aidants

Paroles de mécènes

Aujourd’hui, plus de 11 millions de personnes, soit au moins 1 Français sur 6 soutiennent un proche en situation de dépendance. La question des aidants prend une place médiatique de plus en plus importante et la problématique de leur propre santé devient un enjeu de santé publique. De plus en plus d’entreprises mécènes se sont emparées du sujet. Parmi elles, Crédit Agricole Assurances fait figure de référence, elle qui fêtera l’année prochaine les 10 ans de son appel à projets en faveur des associations qui œuvrent pour aidants.

 

D’après le sondage OpinionWay pour l’Observatoire de la santé[1], la moitié des Français déclare s'occuper ou s'être déjà occupée d'un proche en perte d'autonomie. Or, face au vieillissement croissant de la population (à l’horizon 2060, près d’un Français sur trois aura plus de 60 ans, d’après les projections de l’Insee) la question des aidants devient une question centrale de santé publique : en effet, selon le Baromètre 2018 de la Fondation April sur les Aidants[2], 57 % des aidants déclarent s’occuper d’un proche en situation de dépendance due à la vieillesse (soit une augmentation de 9 points par rapport à 2017). De plus en plus de personnes actives vont devoir endosser le rôle d’aidants, qui, face à cette lourde prise en charge, se mettent eux-mêmes en danger. Ainsi, l’étude souligne que 31 % des aidants affirment délaisser leur propre santé à cause de leur rôle.

Aujourd’hui, de plus en plus d’actions voient le jour pour faire reconnaître officiellement ce statut et accompagner au mieux les personnes aidantes. Ainsi, depuis dix ans, la journée nationale des aidants a lieu le 6 octobre, l’occasion de s’intéresser à l’appel à projet de Crédit Agricole Assurances à destination des aidants, qui fêtera lui aussi ses 10 ans en 2020.

Interview de Elise Bouteiller, Responsable mécénat de Crédit Agricole Assurances

 

Vous avez lancé en 2010 votre premier appel à projets pour soutenir les aidants. Comment a-t-il évolué au cours de ces années ?

Cet appel à projet est depuis maintenant presque 10 ans devenu l’action de mécénat emblématique de Crédit Agricole Assurances. Le sujet des aidants n’a pas été choisi par hasard. En effet, en tant qu’assureur responsable, l’équipe RSE s’est intéressée tout naturellement à la problématique des aidants puisque nos activités sont liées aux sujets du bien vieillir, de la dépendance, de la santé et de la prévention.

C’est un appel à projets national qui concerne toutes les structures d’intérêt général de toutes tailles : associations, fondations, organismes publics, … pour des projets extrêmement variés : actions de formation proposées aux entreprises, ateliers collectifs d’information destinés aux aidants afin de favoriser le partage et de diminuer leur isolement, application mobile de psychoéducation pour les aidants dont le proche est suivi en psychiatrie, …

De 2010 à 2017, l’appel à projets était généraliste avec une approche assez large de la question des aidants, allant de la thématique du répit à celle de la médiation entre aidants et aidés en passant par la formation des aidants. Sur cette période nous recevions près de 200 dossiers chaque année qui étaient portés au regard d’un cabinet spécialisé qui en présélectionnait une trentaine. Ces dossiers étaient ensuite étudiés par un jury de sélection mixte, composé de personnalisés du groupe Crédit Agricole et d’experts issus de la société civile (gérontologue, sociologue, CNSA…). Il est important de s’entourer d’experts pour juger de la pertinence des projets sous tous les aspects.

En 2018 nous avons fait le choix de réorienter l’appel à projet en le centrant sur trois thématiques identifiées au fil des années lors des sélections de projets, soit parce qu’elles étaient émergentes (et il est important pour nous de participer à des projets innovants sur le sujet des aidants) soit des problématiques en développement.

  • Les jeunes aidants
  • La prévention au service de la santé des aidants
  • Les aidants et l’emploi

Nous avons ajouté une étape supplémentaire à notre méthode de sélection des projets, à savoir un comité de pré sélection.  Cette nouvelle étape traduit une plus grande exigence dans nos méthodes de sélection, nous permettant ainsi d’être encore plus convaincus de la valeur des dossiers. Jusqu’à aujourd’hui, cet appel à projets a permis de soutenir plus de 150 organismes pour une dotation globale de près de 2,5 millions d’euros.

En parallèle, nous organisons depuis deux ans des rencontres avec les associations sélectionnées qui nous ont fait part d’un vrai besoin de formation. Nous mettons donc en place deux jours de formation à Paris sur les sujets liés au financement, à la communication et la réalisation de partenariats sur leur territoire. Ces rencontres nous permettent de comprendre à la fois les besoins des associations mais aussi de mieux cerner l’évolution de la thématique des aidants. Cela nous pousse à réfléchir à l’évolution de l’appel à projets afin de l’adapter au mieux aux enjeux actuels.

Il est important de noter le soutien des Caisses régionales du Crédit Agricole dans la communication et la diffusion de l’appel à projets. Elles sont de véritables créateurs de lien et participent à faire connaître la richesse des actions et la variété des projets sur leur territoire.

 
Vous avez mené cette année une étude d’impact sur l’ensemble des projets soutenus. Pouvez-vous nous en dire plus ? 

En 2020, l’appel à projets aura 10 ans. Il était important pour nous de connaître son impact, que ce soit à travers les actions soutenues mais aussi sur sa communication et sa résonnance dans les territoires. Nous avons donc interrogé les trois parties prenantes de cet appel à projets : les Caisses régionales qui sont des relais importants, les associations financées et celles non financées.

  • Aujourd’hui, les Caisses en sont convaincues, l’appel à projets permet d’augmenter la connaissance de la cause des aidants sur leur territoire. De plus, il en donne une image plus précise et favorise l’ancrage territorial. Cet appel à projets a été, pour un certain nombre de Caisses régionales, un moyen de renforcer leurs liens avec les associations d’aidants.
  • Du côté des associations soutenues, l’appel à projets a été un véritable déclencheur d’actions : les projets qui n’auraient pas pu aboutir sans le mécénat de Crédit Agricole Assurances ont pu voir le jour. A minima, il a permis, pour une grande majorité d’entre elles, de développer ou de déclencher une réflexion en interne et d’améliorer le fonctionnement et la visibilité de l’association. Pour chaque projet financé, ce sont 130 aidants qui sont soutenus en moyenne et 70 personnes aidées. 
  • Du côté des associations non financées, l’appel à projets a permis à 40% d’entre elles de structurer des actions vis-à-vis des aidants qu’elles accompagnent et de rechercher des solutions de financement auprès d’autres acteurs.

Les résultats de cette étude d’impact nous permettent de mieux comprendre les besoins des associations et de proposer, dès l’année prochaine, des missions adaptées à nos collaborateurs à travers du bénévolat de compétences.

Cette étude d’impact nous conforte aussi dans l’utilité de cet appel à projets d’agir dans l’intérêt de la société, tout en nous donnant de nouvelles pistes de réflexion pour le faire évoluer.

 

Juliette Boucher
@Juliettebch

[1] « La perte d’autonomie », étude OpinionWay pour l’Observatoire de la Santé - Le Figaro – Weber Shandwick (Avril 2013)

[2] Baromètre des Aidants, quatrième vague, Fondation APRIL, BVA Opinion (Avril 2018)

 

Ce site est réalisé grâce au mécénat de