le Mag

Les disciplines de l’engagement citoyen pour les entreprises

Expertise

Depuis 7 ans, Pro Bono Lab est au contact des organisations à finalité sociale, des acteurs publics, des entreprises et des fondations, dans une démarche d’intégration à l’écosystème du mécénat. Aujourd’hui, l’association est ainsi en capacité de recenser tous les formats d’engagement existants en France, pour les collaborateurs d’entreprises.

Pourquoi cette démarche ? Nous souhaitons répondre aux besoins des entreprises pour concevoir et mettre en œuvre des actions d’engagement, en leur proposant un outil qui leur permettra d’obtenir immédiatement une vue d’ensemble des formats existants.

 

Des envies d’engagement de plus en plus fortes et diversifiées !

S’engager pour aider une structure à finalité sociale ou une personne défavorisée, de manière bénévole et sur son temps libre, n’est pas nouveau. L’étude La France Bénévole de Recherches & Solidarités[1] compte 13 millions de personnes bénévoles en France, et on estime que près d’un salarié sur quatre a un engagement bénévole sur son temps libre. Ce qui est nouveau, en revanche, c’est la volonté de plus en plus d’entreprises de faciliter l’engagement de leurs collaborateurs, sur leur temps libre ou leur temps de travail. Pour répondre aux aspirations de leurs salariés de plus en plus en quête de sens, à des logiques de développement des compétences, d’ancrage territorial, de communication interne et externe, les entreprises n’hésitent plus à inciter leurs collaborateurs à s’engager pour une cause d’intérêt général.

Nous avons donc souhaité cartographier tous les formats d’engagement proposés par les entreprises afin de répondre aux aspirations de chaque salarié et d’aiguiller celles et ceux qui portent ces démarches.

La mobilisation des collaborateurs se professionnalise à vitesse grand V. Le Panorama du pro bono[2], mené en 2016 par Pro Bono Lab, a montré que 67% des entreprises interrogées pratiquaient le mécénat de compétences depuis moins de cinq ans. Les programmes se multiplient et gagnent en envergure, avec les premières réussites comme les premiers échecs. Aujourd’hui, force est de constater que les enjeux diffèrent d’une entreprise à une autre, et qu’il ne suffit pas de se lancer dans la mobilisation des collaborateurs pour mettre en œuvre un programme à succès. S’il existe des méthodologies pour chacun des formats que nous présentons dans cette cartographie, il est nécessaire de se poser en amont les bonnes questions pour s’orienter vers les formats les plus pertinents. Pourquoi, et pour qui proposer la possibilité de s’engager ? Certaines entreprises sont attentives à leur impact social, d’autres à l’empreinte qu’elles peuvent avoir sur leur territoire d’implantation, au bien-être de leurs salariés, à leur recherche de sens, à leur intégration dans l’entreprise, mais aussi à valoriser les talents et les compétences de leurs collaborateurs.

 

Comment identifier ces enjeux et guider les entreprises ?

En tant qu’accompagnateur, notre métier consiste d’abord à comprendre avec précision les spécificités de chaque entreprise en matière d’engagement et à penser l’engagement citoyen sur mesure. S’agit-il de réaliser une action solidaire de grande envergure? Les dons financiers, lors de collectes annuelles ou via l’arrondi sur salaire, ou en nature, comme les collectes alimentaires, peuvent faciliter ce type d’engagement. S’agit-il plutôt de développer ses compétences tout en se rendant utile ? Dans ce cas, des formats comme la journée pro bono, le coup de pouce à distance, le temps partagé solidaire ou le mécénat de compétences à temps plein seront tout indiqués. Et si l’on préfère se vider la tête, on pourra opter pour les journées solidaires ou la course solidaire.

Si Pro Bono Lab intervient dans la formalisation de ces stratégies globales, et est capable de mettre en œuvre tous types de formats, il existe par ailleurs aujourd’hui en France une multitude d’acteurs spécialisés, en capacité d’organiser des actions complémentaires. Solliciter ces acteurs, c’est s’assurer de la qualité du programme en question. Il s’agit d’opérateurs spécialisés qui, grâce à leur expertise, sont en capacité de dialoguer et de faire dialoguer des mondes différents, parfois sur un même territoire : organisations de l’économie sociale et solidaire, entreprises, acteurs publics… Ces acteurs savent également réaliser des diagnostics de qualité pour définir les besoins prioritaires des structures bénéficiaires et assurer ainsi aux personnes volontaires une expérience utile et impactante. Enfin, ces organisations sont en capacité d’évaluer la réalisation des formats d’engagement, grâce à une méthodologie d’évaluation de l’impact en amont, pendant et après la mission.

Une fois les premières expériences concrétisées se pose la question du changement d’échelle du programme. Se doter d’une plateforme numérique adaptée est alors une belle option afin de relier les différents parcours proposés aux collaborateurs. Son utilité sera d’autant plus forte si les réflexions stratégiques et étapes opérationnelles précédemment citées sont bien menées à leur terme.

 

Retrouvez les disciplines de l’engagement en infographie ci-dessous et sur notre site probonolab.org.

  Tatiana Heinz,

Responsable de la recherche et des partenariats internationaux



[2] Panorama du pro bono 2016, réalisé par Pro Bono Lab en partenariat avec Domplus, Passerelles & Compétences, Le RAMEAU, La Fonda, l’Agence LIMITE et le Fonds Barreau de Paris Solidarité

 

Ce site est réalisé grâce au mécénat de