le Mag

Le mécénat en Outre-mer : escale en Nouvelle-Calédonie

Expertise

L'association SeaSheperd en Nouvelle-Calédonie
Depuis plus de 3 ans, Admical a fortement renforcé son expertise sur le mécénat territorial, grâce à son Tour de France des mécènes, mais également via son réseau de 25 délégués territoriaux qui sont au plus près du terrain. Et pourtant, il reste certains endroits que nous avons encore peu explorés en termes de mécénat, il s’agit de nos chers territoires d’Outre-mer. Admical a donc souhaité lancer un dossier spécifique sur ce thème pour mieux connaître l’état d’engagement des entreprises dans ces territoires aux besoins sociétaux multiples. Nous irons ainsi à la rencontre de ceux qui font le mécénat en Outre-mer pour récolter leurs témoignages.

 

Aujourd’hui, la première escale de notre dossier nous amène à 16 000 km de Paris, en Nouvelle-Calédonie où une plateforme de mécénat mécénat.nc a été créée en 2019 pour faciliter la rencontre entre les entreprises et associations locales.

Leurs fondateurs, Frédérick Placais et Hugues Dorsi Di Meglio, nous éclairent sur les raisons qui les ont poussés à créer cet outil et sur les caractéristiques majeures du mécénat en Nouvelle Calédonie.

Bon voyage !

 

Diriez-vous de la Nouvelle-Calédonie que c’est un territoire engagé ?

La Nouvelle-Calédonie se place en seconde position nationale pour ce qui concerne le nombre d’associations juste derrière l’Ile-de-France alors que sa population (250.000 personnes) est sans commune mesure avec celle de la région citée.

Les dispositions règlementaires qui régissent le mécénat en Nouvelle-Calédonie sont plus incitatives que celles en vigueur en France métropolitaine. En effet, la réduction pour un particulier est fixée à hauteur de 75% du montant du don (contre 66% en métropole). Pour les entreprises, comme en métropole, elle est de 60 % du montant du don.

Et pourtant… en dépit de ce contexte favorable, le mécénat reste un grand inconnu sur le territoire.

 

Quels sont les enjeux sociétaux majeurs auxquels la population et le territoire sont confrontés ?

Les associations jouent un rôle majeur dans la société calédonienne, contribuant activement à la valorisation du territoire et favorisant l'intégration sociale de la population. Les associations interviennent sur tous les fronts : défense de l’environnement, promotion de modes de vie plus sains, développement culturel, actions solidaires - accompagnement de populations sensibles, maîtrise et dépassement de soi via d’innombrables activités sportives.

Directement ou indirectement, les associations contribuent à l’insertion sociale, indispensable à la société.

 

C’est pour contribuer à la résolution de ces problématiques que vous avez souhaité développer la plateforme mécénat.nc ?

La plateforme mecenat.nc répond à plusieurs problématiques.

D’une part, nous souhaitons que les associations consacrent leurs ressources à leur objectif premier, plutôt qu’à des tâches administratives ou des recherches de fonds. Cet objectif s’est renforcé avec la dégradation du contexte économique, et la réduction significative des subventions publiques accordées.

D’autre part, les Calédoniens sont particulièrement solidaires, ils ont le cœur sur la main et sont très généreux. Néanmoins, aucun système pratique ne leur permettait de soutenir les associations. Nous militons pour que cette générosité puisse s’exercer dans le contexte du mécénat afin que toutes les parties prenantes en ressortent bénéficiaires. Si quelques grosses associations parviennent à s’organiser, c’est beaucoup plus compliqué pour les structures plus modestes qui ne peuvent être en permanence sur tous les fronts. Ainsi, paradoxalement, plus l’association est petite, plus il était compliqué de la soutenir.

Notre ambition consiste également à valoriser le mécénat sous une autre forme que celle traditionnellement usitée, à savoir le don en numéraire. Nous communiquons auprès des entreprises et des artisans pour les sensibiliser aux dons sous la forme de prestations de services ou en nature.

 

A ce jour êtes-vous satisfaits du nombre d’associations et de donateurs qui l’utilisent ?

C’est un bon début, et nous avons de bons retours. Nous prévoyons néanmoins une croissance importante pour les 18 prochains mois, tant des associations que des donateurs.

 

La Nouvelle-Calédonie compte-t-elle beaucoup d’entreprises mécènes selon vous ? Pouvez-vous en citer quelques-unes ? Quel est le profil de ces entreprises engagées ?

Le mécénat est un principe ancré dans la culture locale, tant au niveau des entreprises que des individus. La plupart des grosses structures s’impliquent, car elles ont conscience des enjeux sociétaux et du rôle qu’elles ont à jouer. C’est aussi un investissement intelligent sur les générations à venir. Parmi les entreprises mécènes, nous pouvons notamment citer l’OPT NC, ENERCAL, la SLN… Mais de très petites structures s’impliquent aussi, via du mécénat de compétences.

 

A votre avis, que faudrait-il faire pour que le mécénat se développe davantage sur votre territoire ?

Le développement du mécénat passera nécessairement par une meilleure communication entre les associations et la population. Il existe une multitude d’associations, couvrant tous les objectifs imaginables, mais elles souffrent d’un manque de visibilité. Trop de gens ignorent leur existence, et trop de gens ignorent leurs actions effectives. Mecenat.nc répond à une partie de ce besoin, en créant une passerelle entre associations et grand public. Outre la plateforme internet, un partenariat avec une radio locale est à l’étude pour faire découvrir les associations et leurs actions.

                                                                                            

  Propos recueillis par Marion Baudin

 

Pour aller plus loin :

Les conditions d’éligibilités au mécénat et le cadre fiscal sont légèrement différents en France métropolitaine et en Nouvelle-Calédonie. Pour les connaître, c’est par ici.

 

Ce site est réalisé grâce au mécénat de