le Mag

L’Alsace, un territoire où l’esprit de solidarité et de générosité gagne les entreprises

Expertise

© Crédits Photo : Pierre Pommereau
Le Tour de France des mécènes est retourné dans l’Est pour sa quatrième étape ! Après un lancement sur les chapeaux de roues à Reims en décembre 2016, Admical s'est rendue à Strasbourg le 30 mai au Théâtre National. L’occasion de faire un Tour d’horizon sur l’état du mécénat dans ce territoire. Pour nous éclairer, nous avons interviewé Hélène Ziegelbaum et François Schmitt, tous les deux délégués régionaux d’Admical en Alsace.

 

Selon vous, quels rapports entretiennent les entreprises Alsaciennes avec le mécénat ? Est-ce une pratique développée  sur votre territoire ?

L’Alsace est héritière du mouvement de solidarité initié par les penseurs sociaux allemands de la fin du 19° siècle, donnant naissance au mouvement des coopératives très présentes dans le monde agricole régional.

Le monde économique représenté par les entreprises participe aussi au développement des  associations en pratiquant le don financier, de nature mais aussi le bénévolat.

On note cependant une diversité de pratiques quant à la manière d’opérer. Alors que les grandes entreprises sont pour la plupart dotées d’une structure propre pour gérer leur activité de mécénat, les PME/PMI ont plutôt tendance à agir collectivement sur une thématique choisie par un club auquel elles adhèrent. Mais beaucoup d’entreprises pratiquent du mécénat sans le dire ni le formaliser, ni même faire valoir leur droit à réduction fiscale.

Tant du côté des chambres consulaires, des services publics, des cabinets de que du monde associatif régional, l’intérêt pour le mécénat se manifeste par des réunions d’information régulières sur le cadre réglementaire, les intérêts et les bonnes pratiques.

Nous constatons qu'année après année, l’intérêt pour le mécénat ne cesse de se développer en Alsace.

 

Avez-vous remarqué des spécificités propres au mécénat dans cette région ?

Toutes les grandes fondations sont présentes et actives en Alsace.

L’Alsace est un laboratoire d’initiatives originales (avec par exemple le laboratoire des partenariats créé par Alsace Active, membre du réseau France Active) d’où émergent des partenariats innovants sur des actions spécifiques locales.

La solidarité est sans aucun doute la thématique privilégiée en Alsace, de même qu’une prédominance pour le mécénat de proximité en faveur de projets locaux.

On compte aussi des initiatives originales, regroupant des entreprises d’un même secteur d’activité autour d’un projet fédérateur. Un exemple actuel : l’Industrie magnifique , titre donné à une action collective organisée au sein de l’industrie régionale permettant à des structures industrielles de soutenir la création d’œuvres d’art. Une façon pour ces entreprises d’avoir un autre type de discours que celui habituellement diffusé auprès du public et d’agir sur leur image.

Plusieurs cercles d’entreprises mécènes se sont créés depuis de nombreuses années en Alsace autour de l’art (Musée d’Unterlinden à Colmar, Filature à Mulhouse, les Dominicains de Haute Alsace à Gebwiller, ….).

Le Cercle des mécènes du Sungau (région du sud de l’Alsace) est un autre exemple d’initiative spécifique en lien avec la Fondation du Patrimoine, puisqu’il constitue le premier exemple d’entreprises mécènes en milieu rural.

 

Qu’en est-il du mécénat collectif en Alsace ? Auriez-vous quelques pistes pour développer encore plus cette forme de mécénat sur votre territoire ?  

Il existe des regroupements par secteurs d’activités d’entreprises industrielles ou commerciales susceptibles de constituer des clubs d’entreprises originaux pour partager des problématiques et des valeurs communes à travers des actions de mécénat collectif. Il y a là un vivier d’initiatives existantes à développer.

Plusieurs fondations régionales se sont créées autour de personnalités connues du public et agissent en faveur de projets d’intérêt général, comme la Fond’Action Alsace (pour le rayonnement de l’Alsace) ou encore la Fondation Passion Alsace (soutien financier de projets associatifs).

L’idée de création d’un pôle mécénat régional est aussi en train de prendre forme, sous une forme proche de celles déjà existantes en Pays de Loire ou encore en Bourgogne-France Comté, Picardie, Bretagne, sous l’égide de la DRAC et de la DREAL.

Le mécénat collectif offre de nombreux intérêts pour les entreprises désireuses de débuter ou d’optimiser leurs actions dans le mécénat : mise en commun de pratiques performantes, identification de projets innovants à soutenir, réseautage et échanges divers… Il s’agit d’informer et de montrer ces intérêts à des PME et des TPE qui pensent encore trop souvent que le mécénat ne concerne que les plus grandes structures.

 

Le Tour de France des mécènes est passé à Strasbourg. Qu’espérez-vous de cette étape ?

Tout d’abord, nous espérons accueillir de nombreux dirigeants d’entreprise et arriver à répondre à leur attente immédiate d’information sur le mécénat. Notre objectif étant de donner envie aux PME et TPE de faire du mécénat, nous espérons former un groupe motivé après cette étape pour les accompagner sur leur projet de mécénat. Ce sera aussi l’occasion de les inciter à signer la Charte du mécénat d’Admical.

Nous envisageons de présenter certaines initiatives pour démontrer aux entreprises de toutes tailles et de tous secteurs ce que le mécénat peut leur apporter en levant les préjugés communément partagés, mais aussi en donnant à voir l’éventail des nombreuses possibilités souvent méconnues, qu’offre l’action de mécénat.

Ces initiatives peuvent aller de la réunion light du type petit déjeuner d’échanges au partenariat avec des institutions désireuses de s’associer à la promotion du mécénat d’entreprise par l’organisation de manifestations plus conséquentes. Nous sommes aussi à l’écoute des entreprises qui souhaiteraient se former ou être accompagnées dans leur politique de mécénat, ou encore celles qui voudraient se regrouper et créer un club de mécènes.

Pour tout dire, nous souhaitons à cet événement qu’il soit l’occasion d’un coup de projecteur important sur le mécénat et, pourquoi pas, de faire au moins aussi bien que lors des étapes précédentes qui ont toutes été couronnées de succès. Un beau challenge !

 

Interview d’Hélène Ziegelbaum et de François Schmitt,

délégués régionaux d’Admical en Alsace, recueillie par Marion Baudin

Ce site est réalisé grâce au mécénat de