L'Arbre aux Hérons à Nantes, un projet en partage

Les Machines de l’Ile à Nantes ont 10 ans, le Grand Eléphant et le Carrousel des Mondes Marins imaginés par Pierre Orefice et François Delaroziere ont contribué à l’aménagement de l’île de Nantes et à l’attractivité de la ville. L’Arbre aux Hérons est le prochain projet des Machines de l’Ile, cet arbre extraordinaire fait d’acier, de végétal et abritant une volière mécanique sera implanté dans une carrière, en bord de la Loire.

Cette œuvre monumentale de 35 mètres de haut et de 50 mètres de diamètre accueillera du public, les passagers pourront embarquer dans les hérons pour un vol circulaire.  Cet arbre sera le point d’entrée du prochain grand projet urbain de Nantes, l’aménagement du Bas Chantenay, quartier de l’ouest de Nantes qui a été marqué par l’industrie et le développement portuaire. Il s’inscrit dans l’imaginaire nantais et sera inauguré en 2022, là où nait le sillon de Bretagne, non loin de là où ont grandit Jules Vernes et Jean-Jacques Audubon.

 

Un financement original

Ce projet coûte 35 millions d’euros et est porté par Nantes Métropole. Sa présidente et Maire de Nantes Johanna Rolland a pris en 2015 la décision de sa réalisation sur un modèle original qui doit mobiliser des fonds publics et des fonds privés.

Ainsi, le Fonds de Dotation Arbre aux Hérons à été crée en 2017 et est présidé par un chef d’entreprise, Bruno Hug De Larauze. Les fonds privés (mécénat et partenariats d’entreprises) et le financement des particuliers via une campagne de financement participatif devront couvrir 1/3 du coût du projet. Au-delà de l’enjeu financier, l’enjeu de participation et de co-production d’un projet artistique et urbain est essentiel, pour les particuliers et les entreprises.

 

Associer le public, partager le projet

Le Fonds de Dotation Arbre aux Hérons a lancé une campagne de financement participatif sur le site Kickstarter. Elle se déroule du 6 mars au 22 avril 2018 et a vocation à récolter des fonds venant de Nantes, de France mais aussi du monde entier. Les Machines de l’Ile ont accueilli plus de 4 millions de visiteurs depuis leur ouverture et la part des visiteurs internationaux augmente chaque année. Les Machines sont très regardées par les markers aux Etats-Unis notamment. Cette visibilité et cet engouement du public sont un élément clé pour le financement participatif. Les contributions sont possibles dès 2 euros pour être inclusif. Dès 10 euros, les contributeurs pourront recevoir un titre nominatif et numéroté de copartage du projet. 

 

Associer les entreprises

Aujourd’hui, une trentaine d’entreprises de différents secteurs d’activité se sont engagées à contribuer au projet. Demain, elles devront être beaucoup plus nombreuses pour accompagner ce projet hors du commun.

Pour une entreprise, participer à l’aventure de l’Arbre aux Hérons c’est valoriser des savoir-faire made in France, c’est contribuer au rayonnement de la France dans le monde, c’est permettre l’accès d’un large public à une œuvre qui nous parle de mécanique, de technologie et de biodiversité, c’est montrer qu’en se fédérant on peut réaliser des projets fous et que rien n’est impossible !

 

> Contact : karine.daniel@arbreauxherons.fr

Ce site est réalisé grâce au mécénat de