6ème étape à Caen

Pour sa sixième étape du Tour de France des Mécènes, Admical s’est rendue en territoire normand, à Caen.

Le 24 octobre 2017, près de 90 mécènes et porteurs de projets se sont réunis à l’Ecole des Arts et Médias de Caen Cherbourg (ESAM). Au centre des discussions : le décloisonnement des mondes et le rayonnement du territoire normand grâce au mécénat, avec la volonté de continuer à créer des synergies.

Pour les entreprises présentes, la démarche mécénat s’inscrit aujourd’hui dans une véritable stratégie et témoigne de l’effondrement progressif des frontières entre le monde du business et celui de la solidarité.

 

En Normandie, « décloisonner les mondes et jeter des ponts entre les acteurs est vital »

 

Dès l’ouverture de l’événement, le maire de Caen, Joël Bruneau, soulignait que la Normandie se réalise aussi via les partenariats entre entreprises et associations, et qu’il est de ce fait vital de soutenir les actions de mécénat locales, comme le fait la CCi Caen Normandie, représentée par son président Michel Collin, avec pour exemple phare la création du Club Mécènes Caen Normandie.

Brigitte Delord, vice-présidente de la fondation Legallais, a témoigné de ses actions de mécénat dans les domaines de l’habitat social, de l’insertion professionnelle et de l’aide à l’éducation, qui durent depuis maintenant sept ans. Accompagnée de Cécile Eon Bourgeot, conseillère en insertion à la Chiffo, elles ont présenté un partenariat innovant qui les unit depuis plus de cinq ans dans le domaine de l'insertion professionnelle via la récupération de textiles et mobiliers. En plus d’un soutien financier durable, Madame Delord a signalé l’importance des aides matérielles et du mécénat de compétences, qui implique au mieux ses salariés dans les actions qu’elle mène et créé un lien incroyable au sein de l’entreprise et sur le territoire.
Cette solidarité a permis à l’entreprise de développer sa politique de ressources humaines et de renforcer son attractivité avec plus de 10 000 CV reçus par an : pour structurer au mieux sa démarche, la fondation a rapidement signé la Charte du Mécénat
 

Le mécénat, une volonté citoyenne de co-construction pour les PME

La Normandie regorge d’exemples d’actions de mécénat inspirantes.

François-Joseph Puibaraud, directeur général de la PME Routalis, s’est lancé dans le mécénat en se demandant comment fédérer les salariés de son entreprise. Pour cela, il a décidé de mettre en place des appels à projets réguliers auprès de ses salariés, qui participent à la sélection des projets locaux à soutenir. Il se lance désormais dans une ambitieurse démarche de mécénat de compétence.

Pour André Festou, dirigeant d’André Festou Interim et président de la CPME Calvados, le mécénat est ancré dans l'ADN de la société qui dès sa création a souhaité être une entreprise engagée : « le premier but d’une entreprise est d’être rentable mais on peut aussi être une entreprise citoyenne. TPE et mécène ne sont pas deux mots antinomiques, bien au contraire ».

Les porteurs de projets, à l’instar du MOHO (tiers-lieux dédié à l'innovation et à la rencontre), qui ouvrira ses portes en juin 2019 dans les anciens locaux de Renault , ont la même vision d’un projet co-construit : « Dans le but de générer des projets, les mécènes sont moteurs du territoire grâce à leur mécénat engagé » (Nicolas Geray, co-fondateur).

Erik Declerq, responsable du domaine Solidarité et de l'animation territoriale de la fondation SNCF, a souligné le fait que les grandes entreprises aussi impliquent leurs collaborateurs via le mécénat de compétences grâce à un réseau de correspondants en régions : « le mécénat ce n’est pas seulement un chèque, mais un engagement durable et qualitatif, ainsi qu’une valeur ajoutée ». Les 300 000 euros que la Fondation SNCF a versé en 2016 aux 42 projets locaux d’intérêt général soutenus ont généré environ 180 000 euros de valeur ajoutée sur le territoire normand.

Les témoignages ont convergé vers le même constat : le mécénat est vecteur d’hybridation entre les entreprises, leurs salariés, les projets locaux et les collectivités.
 

Le mécénat collectif : une réalité sur le territoire normand depuis 5 ans avec Mécènes Caen Normandie
 

La fondation Mécènes Caen Normandie, c’est : 22 membres impliqués, un soutien aux projets dans le domaine culturel et des nouvelles technologies, un budget d’environ 30 000 euros par an.
Son président, Damien Charrier, a témoigné des actions soutenues après sélection lors d’appels à projets professionnalisants (demande d’éléments financiers, pitch court). La fondation se veut être un tremplin des projets locaux dans un but affirmé de cohésion sociale.

Engagement, hybridation, décloisonnement, passion, rencontre, solidarité, innovation : autant de mots hier qui sont revenus tout au long de la soirée pour qualifier ce besoin imminent de rapprocher des mondes qui ont trop souvent tendance à s’ignorer : celui du business et celui du non profit. Comme l’a bien résumé François Debiesse, président exécutif d’Admical, reprenant les mots d’Emmanuel Faber, PDG du groupe Danone « Le social sans l’économie, c’est l’utopie ; l’économie sans le social c’est la barbarie ».


 

Revivez l’étape de Caen ! 

 

Découvrez les photos de la soiréeUn résumé de l'étape en tweets, photos et vidéos sur Storify

 

A voir ou à revoir, l'interview de Sylvaine Parriaux, Directrice générale adjointe d'Admical, sur France Info qui nous parle du Tour de France des mécènes à Caen : 

 

 

 

L’étape caennaise du Tour de France des Mécènes a été le révélateur de ces initiatives foisonnantes qui existent sur le territoire normand. Pour toutes les entreprises qui souhaiteraient prolonger la discussion sur le mécénat, Admical donne rendez-vous à Caen pour un petit déjeuner convivial et engagé qui se tiendra avant la fin de l’année (informations et inscriptions prochainement sur le site d’Admical ou en contactant : communication@admical.org).

 

 

 

Ce site est réalisé grâce au mécénat de