|    05 Novembre 2019

Libellud lance sa fondation d’entreprise

Premier éditeur indépendant de jeux de société en France, Libellud crée sa propre fondation d’entreprise. Sa mission : accompagner des projets qui oeuvrent pour l’éducation et la jeunesse.

L’annonce officielle a eu lieu lors du salon Internationale Spieltage SPIEL, la grand-messe mondiale des éditeurs de jeux qui s’est tenue à Essen, en Allemagne, fin octobre.

Pour le premier éditeur indépendant français et son fondateur, Régis Bonnes­sée, cette démarche philanthropique s’inscrit pleinement dans les valeurs et l’engagement sociétal de l’entreprise. « En tant qu’acteur économique, notre vocation est de générer de la richesse, de créer de la valeur ajoutée, des em­plois, d’innover… mais nous avons aussi le devoir d’agir et de nous impliquer ici, en proximité, pour être utile au dévelop­pement de notre territoire […] dans des domaines proches de notre écosys­tème : l’éducation et la jeunesse. »

Pour soutenir en priorité des projets locaux, mais aussi au plan national, la Fondation Libellud n’a pas hésité à investir 1M€ sur trois ans. Une dotation très conséquente, qui représente 3,3% de son chiffre d’affaires, là où les dix plus importantes fondations françaises consacrent en moyenne 0,01% à 0,15% de leur CA.

 

2 programmes pour accompagner les porteurs de projet à différents stades de leur développement

Pour aider ses lauréats à faire gran­dir leur projet, la Fondation Libellud a conçu deux programmes d’accompa­gnement. Le premier (Explore) permet de donner un coup de pouce financier à un porteur de projet prometteur qui souhaite explorer un concept ou appro­fondir une idée. Le second (Eurêka) est destiné à accompagner sur la durée le développement de projets ayant dépas­sé le stade de la création.

 

Parrainage par les salariés

Libellud se veut aussi participative. C’est pourquoi l’entreprise a souhaité impliquer ses salariés en leur permettant de sélectionner les candidats accompagnés et de parrainer les projets sur la durée. « Nous voulons que les membres de notre équipe s’approprient pleinement cette fondation. C’est une façon de donner un autre sens à leur engagement dans l’entreprise », confie Régis Bonnessée.

À ce jour, deux dossiers ont été retenus. L’un vise à favoriser la réussite des étu­diants de première année de licence à l’université (Etu21). L’autre a pour ambi­tion d’animer une communauté d’en­seignants afin de créer des liens entre eux et de développer des projets édu­catifs innovants (Faiseurs de liens).

Ce site est réalisé grâce au mécénat de