|    19 Février 2019

L’EFC publie une nouvelle cartographie du financement environnemental par les fondations européennes

Le quatrième volume de la cartographie analyse plus de 4 000 subventions pour un montant de 583 millions d'euros et met en évidence les principales conclusions, tant du côté de l'offre que du côté de la demande. Ce travail constitue l’étude la plus complète à ce jour sur le financement environnemental des fondations européennes.

 

Cette quatrième édition couvre 87 fondations et 4 093 subventions environnementales dans 131 pays, pour un financement total de 583 millions d'euros en 2016. Ces subventions représentent le « côté offre » du marché. Pour la première fois, la cartographie a été étendue pour mieux comprendre la « demande » du marché des subventions environnementales, en interrogeant 95 organisations environnementales européennes dans 31 pays.

 

Parmi les faits saillants, on notera un changement de priorité thématique en matière d'octroi de subventions en Europe par rapport à 2014, une augmentation de 8,6% du nombre total de subventions octroyées dans le domaine de l'environnement, à un grave manque de fonds pour les travaux menés à l'échelle de l'UE, et enfin l’énorme disparité dans la disponibilité des subventions de fondation dans différents pays d’Europe.

" Climat et atmosphère " est devenu le domaine thématique le plus prospère, recevant 14,8% du financement, mais a connu une régression par rapport aux éditions précédentes. Il remplace "la biodiversité et la préservation des espèces", qui suit de près avec 14,6%. Les 8,7% du financement total "écosystèmes côtiers et marins" constituaient un autre domaine thématique en forte croissance. Les dons totaux dans cette catégorie ont augmenté de 66,9% par rapport à 2014. Une partie de cette croissance résulte d'une attention accrue des fondations à la pollution marine en plastique. De nombreux facteurs systémiques de dommages environnementaux, tels que le commerce excessif, les politiques et les approches en matière de transport, continuent à recevoir très peu de financement des fondations.

 

Dans son avant-propos, Luca Jahier, président du Comité économique et social européen, a déclaré que ce rapport était une importante source de réflexion sur les déficits de financement et permettait de générer davantage de connaissances pour s'attaquer à ces problèmes urgents. « Le développement est une priorité absolue pour le comité et, avec la production de telles cartographies, les fondations pourraient jouer un rôle important en s’intégrant dans les discussions et l’agenda d’un programme pour le changement ».

 

Comme pour les éditions précédentes, la cartographie a pour but de mieux faire connaître les bailleurs de fonds pour l'environnement, de renforcer la compréhension du secteur, d'améliorer la coordination et de fournir une analyse éclairant le débat sur l'efficacité des subventions octroyées à l'environnement.

 

> Retrouvez l'intégralité de l'étude (en anglais) dans notre base documentaire. 

> Toutes les informations sur l'European Foundation Centre

Ce site est réalisé grâce au mécénat de