|    12 Février 2020

La Fondation Palatine des ETI présente les 5 premiers projets qu’elle soutiendra

Pour son premier appel à projets, la fondation avait déterminé deux thèmes d'action prioritaires : la réinsertion des anciens détenus et l'insertion des personnes issues des territoires en difficulté (banlieue et milieux ruraux) par l'entrepreneuriat. Présentation des lauréats.

La Fondation Palatine des ETI a pour ambition de diffuser l’engagement entrepreneurial au service d’une meilleure intégration sociale, quel que soit son domaine (culture, sport, art, etc.). Elle est abritée par la Fondation Entreprendre et intègre dans son comité exécutif, deux représentants du Mouvement des entreprises de taille intermédiaire (METI), partenaire historique de la banque.

Son premier appel à projets était structuré autours de deux axes prioritaires : la réinsertion des anciens détenus et l’insertion des personnes issues de territoires en difficulté. Les cinq lauréats se partageront une dotation de 130 000 €.

 

Les projets soutenus

 

  • Apprentis d’Auteuil qui construit avec chacun le projet qui lui permettra de trouver sa place dans la société. Pour des jeunes faiblement diplômés, l’entrepreneuriat peut constituer un formidable support d’insertion sociale et professionnelle. À Nantes, le LAB soutient des jeunes de moins de 30 ans rencontrant des difficultés d’insertion dans leur projet de création d’entreprise, à travers un accompagnement global et sur mesure.
  • La Cravate Solidaire qui a pour mission de lever toutes les barrières à l'emploi dans le monde, en innovant et agissant concrètement pour l'emploi. C’est lors des Ateliers Coup de Pouce que l'association propose d'accompagner chaque créateur de projet issu des quartiers en difficulté par le don d'une tenue professionnelle. Lors de ces ateliers, elle propose également à ces créateurs d’entreprise de travailler sur leur discours afin de les aider à convaincre un jury, un banquier ou de premiers clients.
  • Les Déterminés qui promeut l’entrepreneuriat dans les territoires isolés (quartiers populaires et milieux ruraux) à travers la mise en place d’une formation gratuite de sept semaines et d’un accompagnement de six mois afin de permettre à des porteurs de projet sélectionnés de développer leur posture entrepreneuriale et d’acquérir les fondamentaux de la gestion d'entreprise. L’association met aussi à leur disposition un riche réseau de partenaires.
  • Entreprendre Pour Apprendre, fédération de 16 associations régionales, qui favorise l’insertion sociale et professionnelle de jeunes âgés de 8 à 25 ans. Le projet de Mini-Entreprise en prison permet de faciliter la réinsertion professionnelle des jeunes incarcérés. Ces derniers expérimentent alors la création d’une entreprise ainsi que les différents postes qui la composent.
  • Grandir Dignement qui initie en France un projet avec un objectif double : accompagner les jeunes en conflit avec la loi et leur permettre de devenir des citoyens engagés. Le Service Civique Adapté, mis en place pour 12 jeunes sur 12 mois, permet entre autres une découverte du monde de l’entreprise et une sensibilisation à l’entrepreneuriat.

 

Ce site est réalisé grâce au mécénat de