|    18 Avril 2019

[ETUDE] Les dons ISF – IFI en baisse, selon le dernier baromètre réalisé par Apprentis d’Auteuil

Apprentis d’Auteuil publie la 6ème édition de son baromètre IPSOS sur le don ISF/IFI. Cette enquête, qui porte sur le comportement des contribuables ex-assujettis à l’ISF et leurs intentions pour l’année en cours, présente des résultats préoccupants.

Les réformes fiscales de 2018 - passage de l’ISF à l’IFI, introduction du prélèvement à la source, hausse de la CSG… - ont fortement pesé sur le comportement des Français en matière de dons.

 

Un niveau de dons au plus bas

Que ce soit en termes de nombre de donateurs ou de montant des dons, les chiffres sont en baisse.

En effet, alors que 82% des personnes assujetties à l’ISF étaient donatrices en 2017, elles n’étaient plus que 77% en 2018, avec un don moyen ayant chuté de plus de 500 € pour atteindre 1973 €.

« 2018 a été une année particulièrement difficile en termes de collecte pour Apprentis d’Auteuil et nous restons inquiets pour 2019, souligne Stéphane Dauge, le directeur de la communication et de la collecte. La fondation accueille plus de 27 000 jeunes et plus de 5 800 familles fragilisées aux besoins grandissants. Nous devons continuer à leur proposer un accompagnement de qualité, personnalisé et toujours innovant, afin de les aider à trouver leur place dans la société. »

 

Relancer la dynamique avec une meilleure information et un cadre fiscal favorable

Le nombre de donateurs se sentant mieux informés passe de 63% en 2018 à 72% en 2019. Cependant, plus d’une personne sur quatre se considère encore mal informée. La compréhension des modalités de réduction de l’IFI a également augmenté, mais de peu ! 56% en 2018 à 61% en 2019.

Selon 78% des donateurs interrogés, le développement de la générosité, dont le rôle est essentiel pour plus de justice et de cohésion sociale, passe par la mise en place d’une fiscalité plus avantageuse. Ce chiffre témoigne que le désir de donner est bien présent et ne demande qu’à se concrétiser dans un contexte fiscal plus favorable.

 

>> Retrouvez l'intégralité de l'étude ici

Ce site est réalisé grâce au mécénat de