|    04 Mai 2020

Covid 19 - La Fondation Crédit Coopératif donne la parole à ses partenaires de l'ESS

La période de confinement que traverse notre pays met de nombreux acteurs de l’ESS en grande difficulté, mais révèle également leur rôle indispensable et leur capacité d’adaptation pour reconstruire une société transformée.
La Fondation Crédit Coopératif, qui centre ses actions sur les transformations de l’ESS, a interrogé certains de ses partenaires particulièrement exposés ou impliqués, pour comprendre ce qu’ils vivent, comment ils sont impactés et s’organisent, quels sont leurs initiatives, leurs besoins, leurs vision de l’avenir…
 

TZCLD
Des travaux plus que jamais utiles et solidaires !

Dans le contexte actuel, les territoires habilités et émergents sont solidaires. L'association TZCLD se mobilise à leurs côtés pour les accompagner dans cette période très particulière. Sur les 10 territoires habilités, les entreprises à but d'emploi déploient des travaux utiles solidaires : épicerie ambulante, livraison de courses à domicile, fabrication de masques, permanence téléphonique pour les personnes isolées… Dans les projets émergents, une attention particulière est portée sur le lien avec les personnes privées durablement d'emploi : échanges téléphoniques, participation à la Réserve civique, animation de la communauté sur les réseaux sociaux, appui aux initiatives de solidarité locales... L'association TZCLD et les territoires poursuivent plus que jamais leur objectif d'un droit à l'emploi pour tous. La crise sanitaire se double d'une crise sociale, la lutte contre la privation d’emploi devra être renforcée !

 

Témoignage de WAKE UP CAFÉ,
Lauréat 2018

En ces temps de crise, les personnes détenues et sortant de prison font partie des personnes les plus vulnérables : ennui, isolement et peur en détention ; pas d'emploi, ni de revenus, ni de solutions d'avenir à court terme pour ceux qui sont dehors. Alors que 9 923 personnes détenues ont été libérées pour lutter contre le COVID-19 sans préparation à la sortie, Wake up Café se réinvente pour répondre aux besoins de toutes les personnes détenues et sortant de prison qui le nécessitent : fonds d'urgence, appels quotidiens, ateliers de préparation à l'emploi et reconstruction de soi à distance, embauches dans les métiers en tension, suivi des obligations judiciaires en soutien des Services pénitentiaires, courriers aux wakeurs (sortants de prison accompagnés par WKF) en détention... Le but ? Aider chaque wakeur à penser l'avenir, lutter contre l'isolement et les mauvaises pensées, les tentations des trafics et des mauvaises fréquentations et donc la récidive. Les mois à venir ne se feront pas sans une mobilisation forte d’acteurs engagés pour une société inclusive et solidaire. Un grand merci à vous !

 

LE RNMA
Maisons des Associations : le rôle des têtes de réseaux est fondamental en situation de crise

La crise sanitaire actuelle met en exergue la nécessité de renforcer les articulations entre le national et le territorial autour de trois enjeux : celui de la décentralisation tout d’abord en faisant confiance aux territoires, l’enjeu institutionnel ensuite en octroyant davantage de place aux citoyens dans les prises de décisions collectives, et enfin, celui d’une meilleure articulation entre verticalité et territorialité, où le rôle des têtes de réseaux est fondamental ! Ainsi, en cette période, le RNMA, comme d’autres est au cœur de cette articulation entre national et territoire : nos membres agissent en faveur de la survie des associations et le RNMA assure la mise en synergie entre eux. Avec la crise actuelle, le rôle du RNMA est d’autant plus fort sur 5 fonctions : veiller et informer, mesurer les impacts immédiats de la crise auprès des associations, remonter les réalités de terrain au national, maintenir le lien entre nos membres et leurs territoires à travers des temps d’échange. Actuellement, cette crise génère pour nous un vrai surcroit d’activité et pose la question à courts termes de l’incidence de cette période sur notre modèle économique.

 

CARTON PLEIN
Ré-inventer l’accompagnement des personnes en grande précarité

Nous avons eu comme priorité la mise en sécurité de l’équipe, des plus fragiles d’entre nous, sans domicile et sans solution de confinement, sans plus d’accès aux soins ou aux services de base.

Si la méthode a du s’adapter, nos missions ont toujours tout leur sens, et toute l’énergie est consacrée à :
> réinventer l’accompagnement des personnes en situation de grande précarité, à distance, en comblant la fracture numérique, et en tenant le lien,
> recentrer la production sur ce qui est sanitairement réalisable et sur ce qui fait écho à la place que l’association peut jouer dans la crise : livraisons à vélo de repas dans les lieux d’hébergement d’urgence, retrait des masques et visières dans les fablabs puis dépôt dans les hôpitaux,
> gérer la structure dans ce nouveaux contexte économique, actionner les outils pertinents en temps en heure, être en lien avec les réseaux, négocier et anticiper au mieux la sortie de crise pour tenir sur la durée.

 

Et bien d'autres interviews de leurs partenaires à découvrir en suivant ce lien ...

Ce site est réalisé grâce au mécénat de