|    14 Avril 2020

Aides aux structures d’accueil des personnes âgées ou en précarité

La Fondation des Petits Frères des Pauvres a décidé de se mobiliser en mettant à la disposition des structures d’accueil des personnes âgées ou en précarité à but non lucratif ces structures une aide d’urgence Covid-19.

 

La crise sanitaire du COVID-19 fait apparaître un manque cruel de moyens des établissements d’accueil de personnes âgées ou en précarité pour continuer à prendre en charge leurs résidents et leur garantir des bonnes conditions de vie. Par ailleurs, d'autres besoins ne manqueront pas d’apparaître car cette situation aura un impact durable sur la santé physique et psychologique des personnes déjà en situation de précarité.

Pour répondre à ces problèmes, la Fondation des Petits Frères des Pauvres propose une aide d’urgence d’un montant global de 1 million d’euros minimum. Afin que l’aide de la Fondation puisse être apportée dans les plus brefs délais, des procédures simplifiées sont mises en place.

 

Critères d’éligibilité des demandes

Pour être éligibles, les demandes doivent être présentées notamment par :

  • des établissements d’accueil et services pour personnes âgées (Ehpad, petites unités de vie, Marpa, résidences-autonomie, services d’aides à domicile) ;
  • des établissements d’accueil pour personnes en précarité prioritairement agées (résidences sociales, pensions de famille, centres d’hébergement et de réinsertion sociale…) ;
  • des structures innovantes d’hébergement ou de logement pour les personnes âgées ou en précarité…

Ils doivent être agréés, autorisés ou reconnus par les pouvoirs publics et gérés par des organismes français à but non lucratif d’intérêt général.

 

Ne sont pas éligibles les demandes portées par des organismes à caractère public, des structures dont la gestion n’est pas désintéressée et les établissements situés hors de France.

 

Dépenses éligibles

L’aide apportée a pour objectif de financer les dépenses exceptionnelles supportées par les structures notamment pendant la période de confinement ou l’après immédiat, qui ne seront pas prises en charge par les pouvoirs publics.

 

Elles doivent avoir pour objectif de :

  • garantir les conditions de vie et la santé des résidents ;
  • garantir la protection et les conditions de travail des personnes qui interviennent auprès des résidents (salariés, prestataires…) pour préserver la santé des résidents ;
  • accompagner la prévention de la propagation de l’épidémie pour préserver la vie des résidents ;
  • préparer les conditions d’un dépassement du traumatisme vécu et d’un retour à une vie « normale ».

 

Critères de sélection

Les demandes seront étudiées par les experts bénévoles et salariés de la Fondation selon les critères suivants :

  • Caractère d’urgence.
  • Projet ou action s’adressant prioritairement à un public âgé ou précaire : les demandeurs devront clairement identifier le public bénéficiaire de l’aide, et être en capacité d’intervenir en respectant les règles et consignes administratives et légales (notamment liées au confinement et à la distanciation sociale).
  • Cohérence entre les budgets proposés et les capacités du demandeur, les actions projetées et le nombre de bénéficiaires ciblés.

 

Les établissements accueillant les publics les plus précarisés (sans domicile fixe), tels que les centres d’hébergement et de réinsertion sociale par exemple, n’étant pas visés à ce jour par les mesures envisagées par le gouvernement, une attention particulière sera portée à leurs demandes.

Une attention particulière sera portée aux demandes d’organismes en lien avec une équipe des Petits Frères des Pauvres.

 

Montant de l’aide, versement et justification

L’aide sera accordée sous la forme d’une subvention plafonnée à 25 000 € par établissement.

 

>> Pour en savoir plus et candidater, rendez-vous ici

 

Ce site est réalisé grâce au mécénat de