le Mag

Revue du Web [Semaine du 16/10/17]

Revue du web

Cette semaine, deux articles sur l’international : un panorama du secteur des entreprises sociales en Asie, et la politique environnementale de l’Angleterre en matière de RSE et environnement. A l’occasion de la FIAC qui se tient cette semaine à Paris, la revue du web reviendra également sur le mécénat de l’hôtel de luxe Le Meurice et son prix d’art contemporain. Et encore d’autres articles à découvrir !

 Agent philanthropique, un métier d’avenir

Ils passent des zones de crise aux salons feutrés des grandes familles. Souvent issus du monde de l’humanitaire, les conseillers professionnels sont devenus les garants de l’impact de la générosité

Lire la suite sur Le Temps

Londres confirme son objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre

Le Royaume-Uni n’a finalement pas changé de cap. Malgré le Brexit et ses tentations de dérégulation, malgré les hésitations au sein du Parti conservateur, le gouvernement britannique a publié jeudi 12 octobre sa feuille de route pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 57 % d’ici à 2032 – par rapport au niveau de 1990.
 

Lire la suite dans Le Monde

RSE : l'autorégulation des entreprises en sursis ?

On a coutume de dire qu’il existe trois conceptions principales de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE), la conception éthique, la conception utilitariste, et celle fondée sur le principe de soutenabilité.

Lire la suite dans Les Echos

 

Asia's embrace of social entreprises : governments lean in

Asia is awash with enthusiasm for social entrepreneurship, and Asian governments are demonstrating their faith in it not only with ancillary services but with cold, hard cash.

Lire la suite dans Philanthropy Impact

 

L'hôtel Meurice fête son 10e prix d'art contemporain

C'est l'un des événements du parcours VIP de la Fiac  : l'exposition du lauréat du Prix Meurice pour l'art contemporain, récompense décernée par le palace du même nom dans ses murs une semaine avant l'ouverture de la Foire. Pour cette 10e édition, l'heureux élu s'appelle Morgan Courtois et sa galerie Balice Hertling : ils se partageront une récompense d'un montant de 20.000 euros pour se faire connaître sur la scène internationale.

Lire la suite dans Les Echos

Ce site est réalisé grâce au mécénat de