le Mag

[Revue du Web] Semaine du 12/05/17

Revue du web

Revue du Web
Cette semaine dans notre revue du web, focus sur la politique et la fiscalité ! Au programme : François Hollande qui défend l'association "La France s'engage"; des nouveaux commentaires de Bercy sur les modalités de mécénat et donations, et une analyse des risques pour les dons ISF liés aux réformes présentées par M. Macron. Enfin, pour se changer les idées, un exemple d'un grand philanthrope engagé pour la défense des océans.

La demande subliminale de François Hollande à Emmanuel Macron pour sa fondation "La France s'engage"

Une petite boutade et puis s'en va. Le futur ex-président François Hollande a visité ce jeudi 11 mai, à Paris, le chantier des futurs locaux de sa fondation "La France s'engage", à la Station F, projet géant financé par Xavier Niel et dédié aux start-up. Lors de la conférence de presse, il a expliqué la vocation de son label, mais aussi ses moyens de financements.

> Lire la suite dans Le Huffington Post

Mécénat ou réduction d’impôt pour les dons en faveur des œuvres et organismes : Bercy publie de nouveaux commentaires

L’administration fiscale vient de publier dans sa base BOFIP-Impôt de nouveaux commentaires relatifs au dispositif de mécénat prévu aux articles 200 et 238 bis du CGI

> Lire la suite dans Fiscalonline.com

Les dons ISF ont bondi en 2016

Les dons ISF ont connu une année 2016 très positive pour les associations, leur permettant de récolter 254 millions d’euros. La réforme de la fiscalité du patrimoine que souhaite mettre en place Emmanuel Macron pourrait toutefois être préjudiciable à ce dispositif.

> Lire la suite dans La Tribune

 

 

Le milliardaire norvégien qui destine sa fortune au nettoyage des océans

 

Dans la lignée de philanthropes modernes comme Bill Gates et Mark Zuckerberg, Kjell Inge Rokke a annoncé qu’il consacrerait « la majeure partie » de ses 1,8 milliard d’euros à cette cause.
Kjell Inge Rokke n’est pas seulement un des hommes les plus riches de Norvège − sa fortune s’élève à presque 1,8 milliard d’euros −, il est aussi, comme l’a dit un journaliste qui a écrit sa biographie, « le premier chef d’entreprise à avoir importé le capitalisme agressif à l’américaine » dans le pays.

> Lire la suite dans Le Monde

 

Ce site est réalisé grâce au mécénat de