le Mag

Revue du web [semaine du 4 juin]

Revue du web

Cette semaine, la revue de presse se penche sur la Loi Pacte, l'IFI et la fiscalité des oeuvres d'art, mais aussi sur le bien-être des salariés européens au travail et sur le marché de la philanthropie en Europe. Bonne lecture !

Loi Pacte 2018 : le projet de Bruno Le Maire

Améliorer les performances des TPE et PME et associer les salariés aux résultats. Voilà les deux axes du plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises (Pacte) qui devrait être présenté mi-juin 2018 en Conseil des ministres.

Lire la suite sur le Journal du Net

 

 

Dons aux fondations : la catastrophe n’aura peut-être pas lieu…

Le report de la date limite de dépôt de la déclaration de revenus sur la fortune immobilière (IFI) au 15 juin est une bonne nouvelle pour les fondations et autres organismes d’intérêt général habilités à recevoir des dons du public.

Lire la suite sur Le Monde.fr

 

 

Dons aux associations : ce que change la réforme ISF/IFI

Les dons restent déductibles de l’IFI de la même façon qu’ils étaient déductibles de l’ISF. Mais quelles seront les conséquences si un contribuable paie moins d’IFI que d’ISF ?

Lire la suite sur Boursier.com

 

 

Quelle fiscalité pour les oeuvres d'art?

Leur détention échappe à l'impôt, mais des taxes s'appliquent à leur importation, à leur revente ou lors d'une succession.

Lire la suite sur L’Express

 

 

Motivation: plus de la moitié des Européens privilégie le bien-être au travail sur le salaire

L'argent ne fait pas le bonheur des salariés. Pour nombre de travailleurs européens, le bien-être au travail prime sur la fiche de paie. Mais -avertissement alors que s'ouvre le 11 juin la semaine pour la qualité de vie au travail (QVT)- installer un baby-foot dans un coin ne suffit pas.

Lire la suite sur Challenges

 

 

Quoi de neuf à l'international ?

Why Europe needs a single market for philanthropy ?

“Who do I call if I want to speak to Europe?” The quote is associated with Henry Kissinger but he never actually said it. He knew very well who to call if he wanted to. Similarly, European institutions have no problem with reaching out to European philanthropy, writes Felix Oldenburg.

Lire la suite sur Euractiv.com

 

Ce site est réalisé grâce au mécénat de