|    28 Janvier 2019

Le mécénat de compétences, un dispositif proposé aux salariés en fin de carrière chez Arkéa

Le passage à la retraite constitue un cap parfois difficile à franchir pour bon nombre d’actifs. Ainsi, afin de leur offrir une transition progressive, Arkéa propose à ses salariés de 59 ans et plus de réaliser des missions associatives sur leur temps de travail.

Le mécénat de compétences proposé par Arkéa s’intègre dans une politique plus large de RSE de la banque qu’elle déploie au cœur des territoires où elle est implantée.

 

Ainsi, à terme, mille jours de travail, soit 5 contrats à temps plein, seront offerts aux associations locales. Un dispositif gagnant-gagnant, qui permet à la fois aux entreprises d’améliorer ses modèles de gestion RH, notamment pour les personnes en fin de carrière, et qui permet aux associations de bénéficier de nouvelles compétences grâce à l’engagement des salariés, ces derniers pouvant même devenir ensuite bénévoles.

 

 « A l'instar d'autres dispositifs destinés à nos collaborateurs âgés de plus de cinquante-neuf ans, le mécénat de compétences figure dans un accord signé avec nos partenaires sociaux », explique Mélanie Le Maguet, responsable projets et animation RH d'Arkéa.

 

Un objectif ambitieux : transformer des missions de mécénat de compétences en un bénévolat à temps complet

Avec ce dispositif, Arkéa ambitionne de participer au développement du bénévolat en France. En effet, en privilégiant des salariés déjà impliqués dans la vie associative et portant des projets solides, l’entreprise entend les accompagner dans leur reconversion vers une activité bénévole à temps complet.

 

« Notre ambition est que nos collaborateurs basculent du mécénat de compétences vers le bénévolat pour éviter un sentiment de vide que certains peuvent ressentir à la retraite. Avec ce dispositif, nous entendons les aider à rester actif et à combler ce vide », souligne Jean-Claude Le Mignon, chargé du mécénat de compétences chez Arkéa. 

 

 

Ce site est réalisé grâce au mécénat de